• geosite_slider_reversing-rapids_01
  • geosite_slider_reversing-rapids_02
  • geosite_slider_reversing-rapids_03

Roches

Les rapides réversibles sont célèbres pour le phénomène des marées qui oblige le fleuve Saint-Jean à couler en sens inverse lorsque la haute marée envahit la baie de Fundy. L’histoire géologique plus ancienne de cet endroit parle de la collision d’anciens continents. Les roches des chutes réversibles possèdent l’une des histoires les plus intéressantes du géoparc Stonehammer. Ici, vous observerez la rencontre de deux anciens terranes géologiques et la ligne de faille qui les sépare. Au sud du pont se trouvent des roches du Cambrien provenant du terrane de Caledonia et datant de 542 à 490 millions d’années. Au nord, les roches gris foncé du Précambrien proviennent du terrane Brookville. Le marbre de la formation Ashburn et la formation Martinon sont âgés de 750 millions à 1,2 milliard d’années. Aux rapides réversibles, on peut voir le lieu de la suture de ces deux fragments continentaux anciens.

Contact avec le terrane

La gorge des rapides réversibles montre un contact de terrane. Un terrane est un fragment de croûte terrestre. Il est formé d’une partie de la croûte (ou de la plaque tectonique) ou il s’en est détaché avant de se joindre ou de se souder à une autre plaque. Le fragment de croûte conserve sa propre histoire géologique, différente de celle de la croûte à laquelle il s’est soudé. Dans ce cas, les deux terranes, Brookville et Caledonia, proviennent de l’hémisphère Sud, mais ont une différence d’âge de 500 millions d’années. À partir du Cambrien, il y a peut-être 540 millions d’années, ces deux fragments de croûte se sont dissociés d’une masse continentale située près du Pôle Sud. Comme une cuvette océanique s’ouvrait devant eux et qu’une autre se fermait derrière, ils ont dérivé vers le nord avant d’entrer en collision avec l’ancienne Amérique du Nord. Et les voici! Une ligne de faiblesse sépare les deux terranes. Lors des derniers mouvements de la croûte terrestre, une faille (la faille de Caledonia) s’est formée le long de la limite du terrane.

Âge glaciaire

Il y a 20 000 ans, la dernière période glaciaire atteignait son apogée. Des glaciers recouvraient complètement les Maritimes. Leur retrait a laissé place à un paysage modifié. Avant la dernière glaciation, le fleuve Saint-Jean coulait vers la mer en passant par South Bay, après le parc naturel Irving. Des moraines glaciaires ont condamné cette sortie. Lorsque le fleuve a trouvé son nouveau chemin il y a 15 000 ans, il a coulé par-dessus les crêtes rocheuses des chutes réversibles pour créer cette gorge. Il y a des milliers d’années, il existait ici une chute d’eau mais, au fur et à mesure que le niveau de la mer a monté et que le lit fluvial s’est érodé, la chute a été submergée. Le phénomène des rapides réversibles ne date que de 3000 ans environ. Le profil du lit du fleuve montre qu’il a dû exister trois chutes ici, de la première près des îles au parc Fallsview à la dernière près des ponts. Juste après les îles, la plaine alluvionnaire plonge de près de 25 mètres sous le niveau des basses eaux. Elle plonge encore deux fois de plus de 40 mètres sous le niveau des basses eaux, juste après le pont routier.

Accès :
Accès :
Accessible aux personnes handicapées :
Horaire :
Du lever au coucher du soleil
Emplacement :
Adresse :
Route 100, rue Fallsview
Saint John, Nouveau-Brunswick
Canada
GPS:
45.2642664, -66.0880366
Téléphone :
Géoparc mondial Stonehammer de l’UNESCO