• geosite_slider_lepreau-falls-provincial-park_01
  • geosite_slider_lepreau-falls-provincial-park_02
  • geosite_slider_lepreau-falls-provincial-park_03

Parc provincial Lepreau Falls

Roches

Les roches de Lepreau Falls appartiennent au groupe Mabou (CMA) et datent vraisemblablement du début du Carbonifère (325 à 315 millions d’années environ). Il s’agit de grès, de schiste et de conglomérat dont les tons vont du rouge au violet. Très peu de fossiles ont été découverts dans ces roches, et il s’est avéré difficile de déterminer leur âge. Dans les années 1970, des géologues pensaient qu’elles dataient du Trias (251 à 199 millions d’années). Les fossiles découverts ici étaient décrits comme provenant de cette période. On sait maintenant qu’ils sont bien plus âgés.

Fossiles

Les fossiles sont généralement les restes enterrés d’animaux et de plantes, conservés sous forme pétrifiée en tant que moulage ou moule. Il peut également s’agir d’ichnofossiles, c’est-à-dire des traces faites par des organismes, comme des empreintes de pas laissées par des animaux marchant dans la boue. Ces traces fossiles fournissent des données scientifiques sur le comportement des animaux. À quelle vitesse l’animal marchait-il? Voyageait-il seul ou en groupe?

Un rare exemple de traces fossiles de tétrapode a été découvert à Lepreau Falls en 1974. Le tétrapode est un animal à quatre pattes. Les empreintes semblaient provenir d’un amphibien. Au moins deux ensembles de traces de pas ont été découverts, les pas étaient séparés par un sillon laissé par la queue alors que l’animal marchait sur une surface mouillée. Les renseignements géologiques de l’époque indiquaient que les roches dataient du Trias (251 à 199 millions d’années). On pense maintenant qu’il s’agit plutôt de roches du Carbonifère précoce (325 à 315 millions d’années). Les traces de pas ont certainement été faites par des amphibiens parmi les plus vieux de la Terre.

Érosion

Les roches sont érodées par l’action de l’eau qui émiette lentement les couches en morceaux de plus en plus petits. Pendant l’hiver, la glace et le gel les désagrègent également. Au fil de l’érosion, le sable et la boue sont entraînés dans la baie de Fundy. Ils forment ensuite des roches sédimentaires qui contribuent au recyclage de la croûte terrestre. Les roches sédimentaires rouges de Lepreau Falls ont jadis été déposées dans l’eau, le long d’une rivière ou d’un littoral. Des traces de pas découvertes ici indiquent que l’eau était souvent peu profonde.

Accès :
Toute l’année
Accès :
Accessible aux personnes handicapées :
Horaire :
Du lever au coucher du soleil
Emplacement :
Adresse :
Sud de la route 1
Ouest de Saint John, Nouveau-Brunswick
Canada
GPS:
45.1685486, -66.4601306
Téléphone :
Géoparc mondial Stonehammer de l’UNESCO