• geosite_slider_irving-nature-park_01
  • geosite_slider_irving-nature-park_02
  • geosite_slider_irving-nature-park_03

Roches

La géologie du Parc naturel Irving comprend un substratum du Dévonien au Carbonifère (359 à 346 millions d’années) exposé à l’île Taylors et à Sheldon Point et recouvert de dépôts de sable, de gravier et d’argile au cours de la dernière période glaciaire, il y a moins de 15 000 ans. Il s’est révélé ardu de déterminer l’âge des roches volcaniques et sédimentaires.

Bien que ces roches possèdent bon nombre de caractéristiques intéressantes, la présente note porte surtout sur la géologie de l’âge glaciaire du parc. Il s’agit du meilleur endroit de Stonehammer pour observer cet aspect de son histoire géologique. La géologie de l’âge glaciaire est constituée de sédiments « meubles ». Trop jeunes, ils ne sont pas encore formés en roche.

Changement climatique

La fin de l’âge glaciaire est caractérisée par un changement climatique rapide, plus spécialement au cours de l’intervalle froid appelé « Dryas récent ». Il y a environ 11 000 ans, les températures ont plongé de 7 ˚C en une dizaine d’années. Les insectes subarctiques ont de nouveau envahi les Maritimes pendant des centaines d’années, jusqu’à ce que la température se réchauffe. La tourbière située sur la colline de Saints Rest Beach témoigne de ce changement climatique rapide.

Glaciers

Pendant une période que les géologues ont baptisée le « dernier maximum glaciaire » et qui a eu lieu il y a environ 20 000 ans, les glaciers recouvraient la presque totalité de l’Amérique du Nord, y compris les Maritimes. Il y a 10 000 ans, le Nouveau-Brunswick n’était probablement pas recouvert de glace. En se retirant, les glaciers ont laissé des empilements de sable et de gravier le long de leurs limites. Appelés « moraines » et « épandages fluvio-glaciaires », ces empilements de sédiments peuvent facilement être observés dans le paysage moderne. Nous les utilisons souvent comme carrières de sable et de gravier. La carrière du chemin Sand Cove, située au-dessus de la plage, en est un exemple. Il y a près de 15 000 ans, le front du glacier se tenait ici, au Irving Nature Park. C’était ce qu’on appelle un glacier de marée, car il se dressait contre l’océan. L’argile rouge le long des falaises de la plage se compose de couches de sédiments marins. Parfois, on y trouve des fossiles d’escargots, de palourdes, d’oursins et d’étoiles de mer. En se retirant, le glacier a continué à laisser une série de moraines aux endroits où il est demeuré un moment. Si vous regardez au nord-ouest depuis la plage, vous verrez le chemin Manawagonish, sur la colline. Ce chemin a été tracé sur la moraine Manawagonish. La moraine a agi comme une digue et a forcé le fleuve Saint-Jean à couler par les rapides réversibles.

Accès :
Accès :
Accessible aux personnes handicapées :
Horaire :
Emplacement :
Ouest de Saint John
Adresse :
1379, chemin Sand Cove
Saint John (N.-B.)
E2L 4M3 ~ Canada
GPS:
45.2257772, -66.1175892
Géoparc mondial Stonehammer de l’UNESCO