• geosite_slider_hampton-lighthouse-river-centre_01
  • geosite_slider_hampton-lighthouse-river-centre_02
  • geosite_slider_hampton-lighthouse-river-centre_03

Roches

Il est rare de pouvoir observer des roches comme celles situées près du Lighthouse River Centre de Hampton. Cette partie de la rivière Kennebecasis suit des roches plus tendres du groupe Mabou du Carbonifère. La vallée est bordée au sud par du grès et du conglomérat de la formation Kennebecasis et au nord par des roches volcaniques du Silurien. Ici, la rivière serpente le long de la vallée plate et abrite bien des marécages. Ses méandres sont visibles sur la carte géologique. Ici, c’est le substrat rocheux non visible qui définit le paysage. Au sud-ouest, la rivière tourne à l’ouest et suit une ligne de faille, puis finit par être prise entre la formation Kennebecasis du Dévonien et la formation Bayswater du Silurien.

Méthode des analogues modernes

Une leçon de géologie peut être illustrée par ce que nous voyons ici : la méthode des analogues modernes. Nous pouvons examiner l’environnement moderne pour tenter de comprendre les paléoenvironnements. À l’est de Hampton, la route 1 passe à travers d’impressionnants affleurements de la formation Albert. Ces roches sédimentaires ont été formées il y a 350 millions d’années. Le long de la route, on peut observer de petites rides de plage et des rides à grande échelle. Des bûches fossiles, des fossiles de poissons et des traces fossiles ont été trouvés dans la formation Albert. De quel type d’environnement s’agissait-il?

Si vous vous promenez en bateau sur la rivière Kennebecasis au niveau de Hampton, regardez au fond de l’eau. Bien souvent, elle est assez peu profonde pour qu’on puisse apercevoir des rides, des bûches gorgées d’eau qui roulent en la descendant, des poissons et des chemins sinueux laissés par les palourdes et autres animaux. Ce milieu ressemble étonnamment à la formation Albert dont les géologues pensent qu’elle est caractérisée par des rivières, des lacs et des marécages peu profonds datant du Carbonifère précoce.

Plaines inondables

Les terres basses qui bordent la rivière portent bien leur nom de plaines inondables. Essayez de venir ici en avril ou en mai. Pendant la saison des inondations, la navigation le long des passages étroits de la Kennebecasis offre une expérience radicalement différente – il est alors possible de faire du kayak ou du canot entre les arbres. La carte géologique montre les terres basses du groupe Mabou du Carbonifère (CMA). La rivière serpente d’un côté à l’autre de la vallée. D’anciens lacs en boucle sont aussi visibles sur la carte géologique ou sur les images satellites. Au cours de la saison des inondations, la vallée est susceptible d’être complètement recouverte.

Accès :
Accès :
Du lever au coucher du soleil
Accessible aux personnes handicapées :
Horaire :
Emplacement :
Adresse :
1075, rue Main
Hampton (N.-B.)
Canada
GPS:
45.5416133, -65.8365364
Téléphone :
Géoparc mondial Stonehammer de l’UNESCO