St. Martins

St. Martins

Click to open the interactive map

Roches

Les roches de St. Martins datent du Trias, soit de 250 millions d’années environ, et font partie des formations Honeycomb Point, Quaco et Echo Cove. Les grottes marines se trouvent dans la formation rouge Honeycomb Point. L’épais bloc congloméré fait partie de la formation Quaco. Il est facile d’observer la suture entre les deux formations à l’extrémité est de la plage, face aux restaurants. Ces roches n’ont livré que très peu de fossiles. Il y a des dizaines d’années, des fossiles végétaux mal conservés ont été découverts dans la formation Echo Cove.

Trésors rocheux de la baie de Fundy

Les rochers du Permien-Trias visibles à St. Martins plongent sous la baie de Fundy et émergent dans la partie qui se trouve en Nouvelle-Écosse, près de Parrsboro et Blomidon. L’histoire des fossiles de la Nouvelle-Écosse inclut les plus vieux dinosaures d’Amérique du Nord trouvés dans des rochers datant du Trias. Les roches de la Nouvelle-Écosse renferment des fossiles semblables au Coelophysis. Nos roches sont trop âgées pour contenir des fossiles de dinosaures.

Au Nouveau-Brunswick, les roches du Trias appartiennent à la période la plus ancienne de l’ère secondaire, remontraient même à l’époque géologique du Permien. Dans l’Île-du-Prince-Édouard, les rochers du Permien ont produit des fossiles de reptiles comme le Bathygnathus. Des empreintes fossiles pouvant appartenir à des reptiles ont été observées ici!

Grottes marines

Dans la baie de Fundy, les vagues martèlent sans relâche les falaises de la côte. Le port de St. Martins recèle de magnifiques spécimens de grottes marines peu profondes, sculptées dans le grès et le conglomérat. Les grottes marines sont créées par érosion, contrairement aux grottes créées par solution chimique des paysages karstiques, lors de laquelle le substratum carbonaté a été dissous par les acides naturels et l’eau souterraine. Dans des roches sédimentaires comme celles-ci, des grottes se forment parfois le long des couches rocheuses. Il est possible de le constater lorsque le bloc congloméré rencontre le grès rouge. Le sol de la grotte suit la même inclinaison que les couches de roche.

Accès :
Accès :
Accessible aux personnes handicapées :
Horaire :
Du lever au coucher du soleil
Emplacement :
Adresse :
Route 111
St. Martins (N.-B.)
Canada
GPS:
45.348151, -65.5556239
Téléphone :

Ruisseau Moosehorn à Norton

Roches

Entre Bloomfield et Sussex, la route 1 traverse de superbes affleurements de la formation Albert, un élément du Carbonifère inférieur constitué d’alluvions de lacs, de marécages et de rivières. Ces affleurements montrent de parfaits exemples de rides d’eaux peu profondes. Les rides à grande échelle, issues du fond des rivières, sont plus difficiles à observer. Leur crête peut se trouver plusieurs mètres plus loin. Ici et là, des arbres fossiles sont piégés dans des dépressions anciennes.

Il est interdit de s’arrêter sur la route — on projette un centre d’interprétation qui racontera l’histoire de la forêt fossile.

Forêt fossile

L’affleurement de la formation Albert situé près de Norton abrite les restes de rivières anciennes qui drainaient les hautes terres établies lors de la création du supercontinent nommé Pangée. Des cours d’eau serpentaient au fil des vallées. Des lacs peu profonds et des terres humides parsemaient le paysage. En marge des cours d’eau, de denses forêts de lycopodes poussaient dans les plaines inondables. Des arbres appelés Lepidodendropsis avaient une hauteur de 10 mètres environ et un diamètre pouvant atteindre 20 centimètres. Une étude récente des roches proches de Norton démontre que les arbres poussaient en taillis épais sur des sols minces. Les eaux envahissaient régulièrement les forêts. Des traces fossiles de petits arthropodes ont été trouvées ainsi que des restes rares de poissons provenant de la formation Albert.

Ruisseau Moosehorn

Ce ruisseau provenant du sud se jette dans la rivière Kennebecasis. Un pont couvert datant de 1915 traverse le ruisseau Moosehorn. Il est possible de l’atteindre en suivant un chemin passant sous la route 1. Le début du sentier et le stationnement sont situés à 3,5 kilomètres au sud-ouest de Norton, le long d’un chemin de terre. Le pont a été construit sept ans après la découverte des premiers fossiles par des géologues de la Commission géologique du Canada. Le paléobotaniste W. J. Wilson a décrit les collections de lycopodes (fossiles végétaux) qu’il a découverts. Membre de la Société d’histoire naturelle du Nouveau-Brunswick, il a vécu à Saint John avant de déménager à Ottawa pour se joindre à la Commission.

Cette région du Nouveau-Brunswick est connue pour ses ponts couverts. Les ponts étaient recouverts pour les empêcher de pourrir. Vous pouvez les visiter en observant le milieu géologique qui les entoure.

Accès :
Accès :
Accessible aux personnes handicapées :
Horaire :
Du lever au coucher du soleil
Emplacement :
Adresse :
Route 1
Norton, Nouveau-Brunswick
Canada
*Suivre les panneaux indicateurs jusqu’au point de départ du sentier menant au pont couvert, à 3,5 km au sud-ouest du village.
GPS:
45.6116307, -65.7195972
Téléphone :
Géoparc mondial Stonehammer de l’UNESCO